Légumes
/
Occitanie

Ail rose de Lautrec

L’ail est apparu il y a environ 5 000 ans. Il est originaire d’Asie Centrale. L’ail rose lui, est apparu à Lautrec au Moyen Âge. Depuis, il a obtenu un Label Rouge en 1966 et une IGP (Indication Géographique Protégée) en 1996.

Il a tout de suite été adopté pour son goût et ses propriétés médicinales. Les populations nomades l’ont rapidement introduit en Chine, au Moyen-Orient, en Egypte, en Inde, et dans le sud de l’Europe. D’autres peuples comme les Romains ou les Vikings ont aussi contribué à sa diffusion. On considère également que Christophe Colomb l’a implanté en République Dominicaine avant de découvrir l’Amérique.

Dans de nombreuses civilisations, l’ail était considéré comme ayant beaucoup de valeur : par exemple au 18e siècle en Sibérie, on payait ses impôts en ail.

L’Ail Rose de Lautrec : la légende
La légende raconte que l’ail rose est apparu dans la région de Lautrec au Moyen Âge. Un marchand ambulant se serait arrêté au lieu-dit l’Oustallarié à Lautrec afin de se restaurer.

N’ayant pas d’argent, il aurait réglé son repas avec de jolies gousses roses. Celles-ci auraient ensuite été plantées par l’hôtelier, ce qui aurait popularisé l’ail rose qui s’est ensuite fortement développé dans la région.

Les 17e et 18e siècles : une culture très locale
Entre 1800 et 1900, l’ail rose était cultivé en petites quantités dans des potagers de 5 à 10 ares et vendu sur les marchés locaux : Castres, Mazamet, Albi, …

La présentation traditionnelle de l’ail en « manouille » (grappe) était déjà de mise (photo ci-contre).

Après la deuxième guerre mondiale, la production d’Ail Rose de Lautrec s’est développée et les exploitations également puisque les surfaces dépassaient alors 1 hectare.
 

Depuis la fin des années 50 : la mise en valeur
À la fin des années 50, un groupe de jeunes agriculteurs décide de mettre en valeur cette production.

Le Syndicat de Défense du Label Ail Rose de Lautrec est créé en 1959 et le Label Rouge est obtenu dès 1966, marquant ainsi la reconnaissance officielle de la qualité supérieure de l’Ail Rose de Lautrec.

L’Ail Rose de Lautrec est d’ailleurs aujourd’hui encore le seul Ail à bénéficier du Label Rouge.


Lautrec, cité médiévale en Pays de Cocagne
Fondée en 940, la cité de Lautrec s’est développée au pied d’un éperon rocheux qui lui procure un emplacement défensif idéal. Lautrec obtint sa notoriété grâce aux grandes familles de vicomtes, dont sont issus les ancêtres du célèbre peintre Henri de Toulouse-Lautrec.

Tel un véritable livre d’histoire mis à la disposition des regards, les vieilles pierres vous conteront, au détour des ruelles bordées de monuments remarquables, la glorieuse histoire de cette cité médiévale en Pays de Cocagne. Lautrec vous accueille dans le cadre authentique d’un des plus beaux villages de France.

Territoire rural, il doit également sa renommée à la production labellisée de l’Ail Rose de Lautrec qui en fait l’un des Sites remarquables du goût. Le Pays de Cocagne doit son nom à la culture du Pastel, plante tinctoriale qui fit la richesse de la région du XIVe au XVIe siècle. Lautrec était notamment un lieu d'échanges de ballots de Pastel, à "La Pastellerie", au pied du moulin à vent.

Toutes les infos sur www.lautrectourisme.com

Randonnées :
Découvrez le patrimoine aux détours des chemins ; les églises, les puits, les moulins, les châteaux, les pigeonniers... En parcourant à pied ou à vélo les circuits de randonnées du Lautrécois-Pays d'Agout.


Hébergements :
Gîtes, chambres d'hôtes, aire de camping-car, restaurants, cafés, tous commerces et services, artisanat et produits du terroir, marché de producteurs le vendredi matin et marché à l'ail en saison. Toutes les infos sur www.lautrectourisme.com

Le moulin à vent
Il date du XVIIe siècle. Restauré en 1991, c’est un des rares moulins à vent de Midi-Pyrénées à fabriquer de la farine.

Le vieux lavoir
Il faut emprunter l'ancienne voie romaine pour découvrir le lavoir édifié près de la source de Saint-Rémy, sur le site où s'élevaient les constructions des premiers habitants de Lautrec.


La porte de la Caussade
Cette entrée du XIIIe siècle, est flanquée d'une tour carrée et était protégée par un pont-levis et une herse. Elle est la seule porte qui subsiste sur les 8 entrées qui existaient au Moyen Âge. Le village de Lautrec était fortifié par une enceinte de 1 200 mètres dont on peut voir encore plusieurs sections.



La collégiale St Rémy
L’église primitive Saint-Rémy étant excentrée, les prieurs choisirent de construire un important lieu de culte intra-muros.

La construction de Notre-Dame de la Paix débute en 1394 et deviendra la collégiale Saint-Rémy avec l’installation du chapitre des chanoines de Saint-Pierre de Burlats en 1615.

La collégiale Saint-Rémy est classée Monument Historique, notamment pour ses trompe l’œil, le lutrin et son maître-autel en marbre de Caunes-Minervois.






L'atelier du sabotier
L'atelier du sabotier contient le matériel destiné à la fabrication de cette chaussure en bois dont on dit qu'elle a été inventée par les Gaulois. Cet atelier, recréé à l'identique, a réellement existé jusque dans les années 1960.

En saison, le sabotier se visite librement. A ne pas manquer non plus la salle d’exposition de vieux outils.



La place des couverts
Les couverts datent du XVIIe siècle.

Au cours de votre promenade dans les ruelles, vous découvrez les maisons à encorbellement et à pans de bois.

Les anciennes échoppes avec des ouvertures en berceau témoignent de l’importante activité économique qui régnait sur cette place.
Adresse
Mairie de Lautrec - Rue du Mercadial – 81440 Lautrec
Mot-clé
ail rose, Lautrec