PARTENAIRES

Découvrez les partenaires des Sites Remarquables du Goût
Logo Ministère de la Culture

Logo inistère de la Culture

Le goût et ses savoir-faire :

 

un patrimoine culturel immatériel à étudier, à transmettre et à valoriser

 

La Convention Unesco de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Cet instrument international relatif au PCI, qui défend les expressions culturelles et artistiques traditionnelles et vivantes, a été ratifié par la France en 2006. Il met l’accent sur la transmission et la sauvegarde de ce patrimoine : éducation formelle et informelle, valorisation de la diversité et de la créativité, recherche de nouvelles formes de diffusion culturelle.

Incluant notamment les pratiques sociales et festives, les savoirs liés à la nature et les savoir-faire techniques et artisanaux, le PCI embrasse ainsi  les pratiques gastronomiques, reflet des terroirs, des savoirs des producteurs et des apports culturels les plus divers.

 

Les pratiques alimentaires et culinaires et le patrimoine

La reconnaissance par l’Unesco du « Repas gastronomique des Français », en 2010, a a consacré une pratique sociale ritualisée, liée aux moments importants de la vie : choix attentif des mets, achat de produits du terroir, plaisir de cuisiner ensemble, d’échanger et de transmettre, décoration de la table, gestuelle de la dégustation et même « discours gastronomique ». Elle a souligné, avec une force nouvelle, la dimension culturelle et patrimoniale de l’alimentation et fait naître plusieurs initiatives (réseau des Cités de la Gastronomie, chaire Unesco Sauvegarde et Valorisation des patrimoines culturels alimentaires…).

Mais les pratiques alimentaires sont aussi très présentes dans l’Inventaire national du PCI, créé par le ministère de la Culture en 2008, à travers les savoir-faire agricoles et culinaires liés à l’élaboration des produits du terroir sur tout le territoire français.

Retrouvez ainsi, dans l’Inventaire national en ligne une dizaine de fiches d’inventaire en lien avec les pratiques alimentaires, culinaires et gastronomiques traditionnelles :

http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Patrimoine-culturel-immateriel/L-inventaire-national/Inventaire

  • La galette des Rois mexicaine / La rosca de Reyes (2009)
  • La fabrication des sugelli (2009)
  • Le repas gastronomique des Français (2009)
  • Le pain des Morts / El pan de los Muertos (2010)
  • La piňata (2010)
  • L’élevage du bœuf gras bazadais (2010)
  • La transformation des canards gras (2012)
  • La fête de la Cerise à Itxassou (2013)
  • La fête du piment à Espelette (2014)

 

La Fédération nationale des Sites remarquables du goût et le Patrimoine culturel immatériel

Dans la continuité du remarquable Inventaire du patrimoine culinaire de la France (1994-2012), la FNSRG témoigne du rôle joué par l’agriculture et ses métiers dans la naissance et l’enrichissement des traditions gastronomiques françaises.

Depuis 2015, dans le cadre d’un appel à projets ministériel, la FNSRG s’inscrit dans cet élan en proposant au ministère de la Culture (direction générale des Patrimoines) un programme d’étude du PCI (savoir-faire et méthodes, maintien des lieux de production, transmission et formation) associé aux produits agro-alimentaires qu’elle sélectionne.

 

Cinq savoir-faire ont été inclus à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel en 2017 :

  • La culture du raisin chasselas de Moissac
  • La culture du cresson à Méréville
  • La fabrication du fromage de Salers
  • La pêche aux poissons d’eau douce des étangs de la Dombes
  • Les salaisons fumées au tuyé du Haut-Doubs.

Toutes ces fiches d’inventaire sont accessibles en ligne, sur le site internet du ministère de la Culture :

http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Patrimoine-culturel-immateriel/L-inventaire-national/Inventaire/Fiches-de-l-Inventaire-national-du-PCI/Savoir-faire

 

À la suite de l’appel à projets 2017, cinq autres études sont en cours :

  • La culture de la cerise à Fougerolles
  • La culture de l’ail à Billom
  • La fabrication de la fourme de Montbrison
  • La pêche à la sardine à Saint-Gilles-Croix-de-Vie
  • La fabrication du fruit confit d’Apt

À leur réception fin 2018, ces fiches seront évaluées, puis mises en ligne.

 

Enfin, quatre autres projets ont été déposés dans le cadre de l’appel à projets 2018, qui verront le jour en 2019 :

  • La fabrication du fromage Saint-Nectaire fermier
  • La culture des huîtres de Cancale
  • La fabrication du poiré dans le Domfrontais
  • La culture du vignoble de Châteauneuf-du-Pape